Visite de la pouponnière le 7/ 11 / 2013

SORTIE ORGANISÉE PAR Patricia LEBOT et Nadia CRANCE

Visite de la pouponnière de Dakar

Le jeudi 07 novembre 2013 à 9h30

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Rendez-vous au Club Olympique à 9h00 pour nous grouper dans les voitures.

12h30 : Nous déjeunerons au Djoloff, à Soumbédioune sur la Corniche. Deux menus au choix à 6 500 F (hors boisson), café 1 500 Frs

MENU 1 : Salade de thon, Daurade à l’orange, Crêpe aumônière

MENU 2 : Tartare de betterave, Emincé de poulet, Pomme au four (avec une boule de glace)

Merci d’indiquer 5 paramètres dans votre mail d’inscription : votre présence à la visite, au restaurant (prévoyez la monnaie pour ce jour-là), votre téléphone,  le nombre de places disponibles dans votre voiture (chauffeur inclus), et votre choix de menu.

Pour celles qui viendraient seulement déjeuner, rendez-vous à 12h30 devant la Mosquée aux vitres vertes de Soumbédioune.

A bientôt

Patricia-Awa

Petit historique de la Pouponnière de Dakar

Pour vous mettre en appétit, et pour celles qui ne connaissent pas encore la Pouponnière, voici un petit historique :

Elle a été créée en 1955, destinée à accueillir les enfants des villages orphelins de mère.
L’Evêque de Dakar, Monseigneur Lefèvre, a parallèlement demandé aux religieuses de faire quelque chose pour les jeunes filles de milieu rural qui venaient en ville y chercher du travail pour aider leur famille. Les filles de 13 ans étaient effectivement envoyées par leurs parents pour aider à la subsistance familiale.

Les sœurs ont alors créé le Foyer Goretti pour y héberger ces jeunes filles. Ces dernières travaillaient à la pouponnière et recevaient une formation puis elles étaient placées comme femmes de ménage dans des familles.

Aujourd’hui encore ces 60  jeunes filles, qui ont entre 17 et 23 ans, viennent des différentes régions du Sénégal et des banlieues de Dakar.

Les sœurs leur offrent une formation pendant deux ans, axée sur les besoins de la pouponnière car 80 bébés sont installés sur deux niveaux de bâtiment, et ils nécessitent des soins permanents. Ils ont tous faim ensemble, ont besoin d’être changés très régulièrement, pris dans les bras, dorlotés, éveillés.

Les jeunes filles sont présentent en permanence auprès des bébés selon une organisation stricte.
Elles reçoivent des cours de puériculture en parallèle et aussi des cours théoriques : français, maths, cuisine européenne, politesse, hygiène alimentaire, ménage, repassage, décoration, couture, broderie, etc …

Ces cours sont donnés par des bénévoles et permettent aux jeunes filles d’acquérir une formation solide et de trouver du travail dès la fin des deux ans.

Je profite donc de ce mail pour :

– vous inviter à venir visiter la pouponnière le 7 novembre prochain.
Nous serons sollicitées pour le biberon de 11 heures … C’est un moment délicieux bien que très rapide.

Nadia et moi vous expliquerons la règle du jeu.

– vous inciter à mettre vos talents au service de ces jeunes sénégalaises en acceptant de proposer un cours selon votre formation ou vos passions.

Leur année scolaire a démarré en sous-effectifs. Quelques bénévoles en plus seraient bienvenues et nous en parlerons sur place !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Visite de la pouponnière le 7/ 11 / 2013 »

Les commentaires sont fermés.